navbar

table des matières

éditorial

introduction par
andrew cohen

ken wilber

père thomas keating

miranda shaw

ramesh balsekar

vernon kitabu turner

ajja

lee lozowick

vimala thakar


«Enflammons-les!»
Portrait d’un sage des temps modernes


Entretien avec Vimala Thakar



"Je suis une personne simple, un être humain qui a aimé la vie et qui a perçu la vie même comme divinité. J'ai vécu amoureuse de la vie, follement amoureuse de la vie humaine comme expression du divin !"
Sa voix est grave et confiante, vibrante d’une passion sous-jacente. Elle énonce chaque mot très clairement, sans hésitation, donnant ainsi l'impression d'une personne qui fait face à la vie ; entièrement et impardonnablement présente. Son regard est doux et intrépide. Habillée d'un sari d'une propreté blanche et fraîche, elle est assise sur le bord de son siège, alerte et légèrement en avant. D’une tranquillité inébranlable, il émane d'elle une force incontestable et pourtant en un battement de cil, devient douce et gracieuse en nous servant le thé.
C’était ma première rencontre avec Vimala Thakar, guide spirituel et militante sociale respectée, qui a parcouru le monde et enseigné pendant plus de trente ans . J'attendais avec impatience, l’occasion de parler avec cette femme extraordinaire. J’avais assisté à une conférence à Londres, il y a vingt-cinq ans, et ses paroles m'avaient laissé une impression durable. C’est en me remémorant son intégrité et sa compréhension que je me résolus récemment à la rencontrer à nouveau. Elle est la seule personne, à ma connaissance, à laquelle J. Krishnamurti, le grand révolutionnaire spirituel, avait demandé d’aller de l’avant et d'enseigner.
J'ai trouvé Vimala Thakar dans sa maison à Mont Abu, dans les collines, loin au sud du désert du Rajastan. Sa maison, une donation, est très tranquille et entourée d'immenses formations rocheuses qui ponctuent le paysage.
Vimala, très ponctuelle, me rencontra à 9h30 dans un petit bureau qui donne sur le hall d’entrée de sa maison et je lui proposai une interview. Quelle ne fut mon découragement lorsqu’elle m'annonça qu'elle était ravie de dialoguer avec moi mais qu'elle ne souhaitait en aucun cas être publiée ou photographiée. Et elle ajouta "Je suis socialement morte".
A mon grand soulagement, à la suite de notre conversation, elle décida gentiment de faire une exception et de m'accorder un entretien pour What is Enlightenment ? Je réalisai alors que son aversion pour la publicité est sans doute la raison pour laquelle elle est si peu connue. Je n'ai jamais vu une interview d’elle, ni aucun article sur elle. Pourtant, elle a voyagé et enseigné dans trente-cinq pays, a des élèves et des amis sur tous les continents, et a publié de nombreux livres en plusieurs langues.
En 1991, elle décida de ne plus quitter son pays natal, l'Inde. Mais à 79 ans, elle est toujours disponible pur les visiteurs qui viennent seuls ou en groupe jusqu'au Mont Abu ou à Ahmadabad où elle passe l'hiver. Bien qu’elle ne conduise plus comme autrefois des séminaires de méditation, et des conférences devant de grandes assemblées, ses journées sont pleines de rencontres avec des personnes du monde entier, chercheurs spirituels de tous âges, militants sociaux et de l'environnement, hommes d'affaires et leaders politiques.
"Laissez-moi vivre comme enseignant invisible - non pas maître mais enseignant," dit Vimala, d'une voix qui s'impose à votre attention. "J'explore une dimension de la relation entre celui qui cherche et l'être éveillé sur la base de l’égalité. C'est une exploration dans une relation révolutionnaire. Toute ma vie, a été un partage, comme les membres d'une famille spirituelle, sur la base de l'amitié, de la coopération." Ses paroles, dites de façon si distincte et ferme, semblent intensifier la présence du silence que je ressens dans la pièce. Je suis conscient du gazouillis d’un moineau solitaire sur le rebord de la fenêtre, en bruit de fond constant.






Commander ce
    numéro
(version anglaise uniquement)


Vous abonner à
    What is
Enlightenment?

(version anglaise uniquement)


envoyer ce lien
à un ami



navbar
accueil numéros précédents page du fonadateur nous contacter nous aider