navbar

table des matières

éditorial

introduction par
andrew cohen

ken wilber

père thomas keating

miranda shaw

ramesh balsekar

vernon kitabu turner

ajja

lee lozowick

vimala thakar


La naissance de Qu'est-ce que l'Eveil ?

Introduction à ce numéro



J’ai commencé ma recherche spirituelle à l’âge de vingt-deux ans. Depuis ce jour, je n’ai jamais cessé de poser des questions. Je n’ai jamais cessé de vouloir savoir POURQUOI ? Pourquoi mon premier guide spirituel, un karatéka américain, faisait tout ce qu’il pouvait pour dissimuler sa profonde passion spirituelle et, d’une manière aussi étrange que déconcertante, entravait délibérément les progrès de ses élèves ? Pourquoi mon premier véritable maître, un yogi indien ayant atteint la plus haute réalisation, pouvait manifester un amour divin provenant d’au-delà du monde, devant lequel je tombais à genoux, et pourtant, dans ce monde, semblait perpétuellement attirer chaos et confusion ? Pourquoi les occidentaux qui m’ont guidé dans la pratique de la méditation bouddhiste, bien qu’ils fussent férus de théorie et de pratique de l’éveil, semblaient avoir totalement oublié qu’ils avaient abandonné depuis fort longtemps la possibilité de se libérer eux-mêmes ? Et enfin, comment se faisait-il que mon dernier maître pouvait être un grand maître spirituel, un homme éveillé d’une rare puissance, et en même temps un schizophrène narcissique capable de passer en un instant d’un état de conscience divine et enivrante à la petitesse d’esprit et à des manifestations de colère et de jalousie péniblement mesquines ?
Et ce n’était que le début ! Quand j’ai finalement commencé à enseigner moi-même, j’ai dû bientôt découvrir à mon corps défendant que toute cette question d’éveil et de transformation radicale constitue l’ultime épreuve, infiniment délicate. Par exemple, pourquoi dans ces débuts, il y a plus de quinze ans, mes étudiants étaient si nombreux à être profondément touchés par une dimension spirituelle révélant amour et bonté au delà de leurs rêves les plus fous, et pourtant restaient terrorisés à l’idée de se laisser aller complètement ?
Il me semble évident depuis le tout début que, pour que l’expérience spirituelle veuille vraiment dire quelque chose, une transformation radicale doit nécessairement en résulter. Alors, comment se fait-il que ma propre passion pour la transformation, pour une pureté et une simplicité profondes, semblait attirer des réactions si violentes et une condamnation générale de la part du monde spirituel ? Au début, par naïveté, je ne comprenais simplement pas. Mais plus tard, avec le temps, la réponse devint évidente. Nous autres, être humains, nous ne voulons tout simplement PAS SAVOIR ! Le plus souvent, notre motivation spirituelle ne produit rien de plus qu’un désir d’affirmation et de sécurité. « Laisse-moi tranquille et dis-moi que je suis bien comme je suis » est la requête du chercheur spirituel lorsqu’il se trouve au pied du mur. « Je veux atteindre l’éveil pour autant que je ne doive pas trop changer » : telle est l’attitude post moderne du chercheur d’aujourd’hui.
Comment se faisait-il que la présence de la conscience éveillée déclenchait toujours en moi un feu d’amour impavide qui n’hésitait pas à s’exprimer ouvertement quand cela était nécessaire. Est-ce que j’étais fou ? N’étais-je qu’un de ces illusionnés narcissiques qui croyait avoir découvert la vérité ? Certains le pensaient à coup sûr. En conséquence, ma route était souvent obstruée par des panneaux indicateurs « Stop » ou « Défense d’entrer ». Il me fallait trouver ma manière d’exprimer ma passion pour la transformation spirituelle dans ce monde sans pour autant compromettre mon instinct. Il me fallait trouver le moyen de me faufiler entre les défenses du mental collectif de ceux qui, dans le monde spirituel, ne voulaient rien changer. C’est ainsi que What is enlightenment ? est né. Et lentement mais sûrement j’ai découvert que je n’étais pas seul ; qu’au-delà du groupe de mes étudiants, se trouvaient de nombreux, nombreux chercheurs spirituels de par le monde qui partageaient ma soif de comprendre ce que signifie l’expérience humaine dans le contexte spirituel.
Depuis que je me suis consciemment engagé sur le chemin spirituel, il y a vingt quatre ans, cette question (que signifie vivre en tant qu’être humain dans ce monde, dans le contexte d’une vision éveillée ?) ne m’a pas laissé en paix. Elle est devenue la force motrice de ma propre vie comme de ce magazine. Quelle est la relation entre l’Un et le Multiple ? Entre le Rien et l’Etre ? Entre ce qui échappe à la connaissance et ce qui est un objet de connaissance ? En d’autres termes, qu’est-ce que l’éveil ? Quel est le rapport entre cette expérience ou cette compréhension avec l’expression, la manifestation et l’évolution de notre humanité ? Depuis le début du magazine, cette question ouverte a été le thème permanent de notre recherche ; et maintenant, dix ans plus tard, j’ai le sentiment que nous ne faisons que commencer !
Le chemin de la pratique spirituelle et la recherche philosophique, pour peu qu’ils soient authentiques, sont le catalyseur d’une expérience humaine incroyable. Qu’est-ce que cette expérience ? C’est la joie enivrante et l’enthousiasme sans fin de vivre à la frontière même du connu. Lorsque l’on vit à cette frontière, on rencontre directement, de la source de la vie même, la gloire et la majesté de notre potentiel non manifesté devenant littéralement manifeste ici et maintenant dans ce monde.






Commander ce
    numéro
(version anglaise uniquement)


Vous abonner à
    What is
Enlightenment?

(version anglaise uniquement)


envoyer ce lien
à un ami



navbar
accueil numéros précédents page du fonadateur nous contacter nous aider